La Chaire de Recherches WIGUP: Canada

Le lancement officiel de la Chaire de recherches WIGUP: Canada aura lieu demain matin au pavillon des diplômés Alex Trebek à l’Université d’Ottawa. Je suis la titulaire de la chaire, qui veut dire que j’aurai l’honneur de gérer 5 ans de recherches avec nos partenaires, le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario et WIGUP Corporation. Pour ceux et celles qui s’y intéressent, j’affiche ici mes diapos et la parole que je vais offrir demain matin.

This slideshow requires JavaScript.

 

La parole

[Merci Raymond et Marie-Ève pour vos introductions. Je me sens très chanceuse de faire partie de la Faculté d’éducation et j’apprécie énormément votre appui.]

Mesdames et messieurs — je vous remercie d’être venus. Je vous remercie surtout de votre intérêt dans notre partenariat qui est motivé par le désir, comme vous venez d’entendre de mes collègues, de préparer les élèves à réussir dans un monde variable, un monde complexe, un monde dans lequel nos interactions personnelles, professionnelles, intellectuelles, sont de plus en plus déterminées, formées, façonnées par les technologies.

Je suis la titulaire de la chaire WIGUP mais je fais partie d’une équipe.

Mes partenaires ont fait le travail de créer les contextes — intellectuels, académiques, professionnels et technologiques — qui, par conception, existent à fournir aux élèves, les meilleures expériences éducatives. Je remercie le CEPEO et WIGUP d’avoir créé la terre fertile dans laquelle nos recherches vont s’épanouir.

En considérant les buts collectifs, mon rôle dans le projet sera de gérer cinq ans de recherches ciblées sur les méthodes pédagogiques qui peuvent soutenir, chez les élèves, le développement d’un cadre de compétences essentielles qui les rendront capables de répondre aux défis que ne nous ne pouvons même pas imaginer aujourd’hui.

Mais quelles sont ces compétences?

Plusieurs équipes autour du monde ont développé des modèles de compétences qui permettront à nos enfants de réussir dans l’ère numérique. J’aime bien celui-ci, développé par HabiloMédias car ce modèle démontre une trajectoire d’apprentissage qui va de l’utilisation à la compréhension et à la création. En haut, on cite 3 compétences prioritaires — l’innovation avec les ICT et en TIC, l’action sociale constructive, et la pensée critique et créative.

Dans l’ensemble et selon une synthèse des recherches, il semble que les élèves qui seront prêt.e.s à réussir dans un monde variable et numérique, pourront…

  • comprendre et créer les divers textes de divers modalités;
  • répondre de manière créative aux défis complexes;
  • collaborer;
  • innover;
  • s’investir dans l’action sociale.

Alors, ce sont les 5 capacités que nous voulons développer chez tous nos élèves – et qui vont motiver les méthodes de recherches.

Il est important de dire que notre partenariat répond à un besoin urgent dans ce domaine de recherches éducatives. Nous avons beaucoup d’études qui décrivent les compétences requises par les étudiants – maintenant, nous avons besoin des études qui documentent, à la fois, les pratiques pédagogiques qui soutiennent le développement de ces capacités fondamentales, et l’impact de ces pratiques sur l’apprentissage. Surtout, il nous faut des études à long terme.

Avec ce projet, nous espérons offrir aux enseignant.e.s une description des trajectoires d’apprentissage des élèves dans ces 5 domaines clés – et créer
un modèle fiable d’enseignement disons “numérique” auquel les enseignants autour du monde pourront se référer quand ils se serviront de la plateforme sociale WIGUP.

Ici, vous pouvez voir le plan de recherches.

Nous ferons une expérimentation formative qui nous permettra à chaque étape de changer les méthodes d’enseignement selon ce qu’on apprend. Les enseignant.e.s du CEPEO seront très importants tout au long du processus – leurs observations et conseils professionnels seront clés.

Vous pouvez voir que la première étape comprendra les observations, les consultations et la création d’un cadre de pratiques gagnantes qui semblent avoir le potentiel de développer les compétences ciblées.

Dans la deuxième étape, on va piloter le modèle pour qu’on puisse apprendre des succès et des défauts.

En automne 2016, après avoir raffiné le modèle, nous serons prêts à lancer l’étude de 4 ans dans laquelle nous espérons suivre les mêmes élèves ainsi que les élèves semblables, mais qui ne reçoivent pas l’intervention WIGUP. Cette comparaison nous permettra de mieux comprendre l’impact du modèle développé.

Les questions auxquelles nous répondrons à chaque étape du projet sont inclues dans la pochette distribuée.

Finalement, je voudrais remercier mes partenaires de nouveau. C’est une responsabilité que je prends très au sérieux. J’apprécie énormément le soutien que vous offrez pour que nous puissions apprendre ensemble.

Merci.

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s